Mettre en sommeil ou dissoudre une société, comment choisir ?

Dans une entreprise, plusieurs problèmes peuvent survenir et deviennent incontrôlables même dans certaines situations. Dans ce cas, les dirigeants sont amenés à prendre des décisions engendrant directement la cessation des activités au niveau de celle-ci. Cela paraît facile, mais il existe de nombreux enjeux face à une circonstance pareille. Que ce soit au niveau des procédures ou des conséquences respectives de chaque décision. Afin d’éviter que les difficultés s’empirent, il est important de bien choisir entre dissoudre ou mettre en sommeil la société. Identifiez d’abord vos difficultés et renseignez-vous sur la dissolution et la mise en sommeil.

Identification des problèmes

Avant de dissoudre une société ou la mettre en sommeil, il est nécessaire de bien déterminer son problème avant tout. En effet, plusieurs ne le savent pas encore, mais les conséquences ne sont les mêmes pour ces deux options. De même, il existe des situations où ces solutions ne sont pas approuvées à être exécuté. Pour ne pas perdre du temps et pour prendre ses décisions avec sagesse, il est recommandé de bien identifier ses difficultés. En plus, il pourrait être possible que l’entreprise ne soit pas obligée de cesser ses activités ou encore qu’il s’agisse seulement d’un petit malentendu. Mais si vous êtes déjà arrivé à un stade critique, mesurez bien les conséquences.

Dissolution d’une entreprise

Dissoudre une société est souvent difficile grâce aux procédures qu’il impose. En effet, il faut remplir certaines conditions afin qu’une entreprise soit dissoute. Cela ne peut pas se faire par une personne, une réunion doit se tenir entre les dirigeants avant la prise de toutes décisions. Pour la dissolution, les activités vont s’arrêter définitivement pour l’entreprise. Aucune opération ne sera plus effectuée à l’avenir, la société va être close. Ensuite, elle doit procéder à une liquidation de tous les biens, mais toujours sous conditions des gérants. Une fois que les sommes sont rassemblées, ils doivent payer toutes les dettes, et remettre leurs parts aux associés. L’entreprise n’existera plus dorénavant.

Mise en sommeil d’une entreprise

Face aux problèmes, les dirigeants ne sont pas toujours tenus de dissoudre une société. Il est aussi possible de la mettre seulement en sommeil. Contrairement à la dissolution, la mise en sommeil n’engendre pas la cessation définitive des activités. Cette option permet uniquement à l’entreprise de faire une pause et de fermer ses portes provisoirement. Mais une assemblée générale des dirigeants doit être faite avant tout. Certes, elle pourrait changer de propriétaires ou dénicher de nouveaux dirigeants, mais le secteur reste le même. Une mutation pourrait avoir lieu durant cette période, ainsi qu’une passation sévère.

Nos conseils pour communiquer sur le lancement de votre entreprise
Calculer et déterminer un prix de vente : comment faire ?